Côtière Dombiste

Côtière Dombiste

 
Partie Ouest de la Côtière Dombiste 

PRESENTATION HERPETOLOGIQUE

Si le site n'est pas des plus riche d'un point de vue herpétologique, les espèces qu'il accueille sont particulièrement remarquables.
Ainsi, on sait que la côtière dombiste possède un potentiel amphibiens très intéressant, cependant à confirmer.
En 2011, une ponte de sonneur à ventre jaune aurait été observée dans le déversoir de La Boisse. Après vérification, cette donnée semble s'apparenter à une ponte de grenouille "verte".
Non loin de là, un chant de rainette verte a été entendu chez un particulier (l'espèce est elle présente sur le site en dehors de chez ce particulier?).
Cette petite zone accueille également le triton alpestre, les grenouilles "vertes" et quelques couleuvres vertes et jaunes.
La côtière se prolonge sur 15 kilomètres (à l'Est de la zone présentée sur la carte) et comporte quelques étangs dans lesquels il est possible d'apercevoir le triton palmé.
La construction de l'autoroute A432 a encouragé la prospection (plaques à reptiles) sur le site et ainsi permis l'élaboration de mesures compensatoires (par le biais de création de mares). 

A cette occasion, la couleuvre vipérine a été détectée sur le site. 
La couleuvre à collier, présente également, a été découverte via des écrasements sur la route de Tramoyes puis détectée sur certains étangs. 
Les quelques ruisseaux descendant la côtière sont les lieux de reproduction de la salamandre tachetée.

PRESENTATION FAUNISTIQUE ET FLORISTIQUE

D'un point de vue floristique, le site ne présente un intérêt que dans sa nature forestière, relativement fragmentée dans la région.
A noter l'ail à tiges anguleuses et la scutellaire à feuilles hastées.
Faunistiquement, la zone accueille la chouette hulotte, le hibou grand-duc, le hibou moyen-duc ainsi que la chevêche d'Athéna (plateau).
La faune présente en dehors de ces espèces est une faune commune à la plupart des forêts de plaine de de côteaux, à savoir, le chevreuil européen, le renard roux ou encore le pic épeiche
Les étangs peuvent abriter des oiseaux moins communs tels que la rousserolle turdoïde

 

Bombina variegata (à confirmer / erroné)
Bufo bufo?
Bufo spinosus

Hyla arborea
Ichtyosaura alpestris
Lissotriton helveticus

Pelophylax sp.
Salamandra salamandra 

Lacerta bilineata
Hierophis viridiflavus
Natrix natrix
Natrix maura
Podarcis muralis

 

Salamandra salamandra Hierophis viridiflavus  Chevêche d'Athéna
Cliquez sur les images pour agrandir

 

Contributions:

FEUVRIER Benoît (Acer Campestre)
LAY Alexandre
ROUX Alexandre
SURMONT Hélène
VILLE Alexandre 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site